Ingénieur Etudes

Nathalie, Ingénieur Etudes chez Botte Fondations

Cursus :

« J’ai passé un baccalauréat C et un diplôme d’ingénieur de l’EPF option mécanique des matériaux et structures. Dans le cadre de cette option, et encouragée par mon professeur de mécanique des sols, j’ai fait plusieurs stages en bureau d’études de géotechnique et en entreprise où j’ai réalisé mon travail de fin d’études sur la mise au point d’un laboratoire mobile pour la géotechnique. Après, j’ai débuté ma carrière dans une entreprise de travaux maritime et fluviaux, au bureau d’études, où je dimensionnais des ouvrages en palplanches, duc d’albe et autres quais. J’ai rejoint au bout de 2 ans le bureau d’études d’exécution de BOTTE FONDATIONS. J’y ai tout d’abord travaillé sur les calculs de soutènements : berlinoise, parisienne, paroi moulée puis je me suis spécialisée sur les dimensionnements des fondations pieux et micropieux. »

En quoi consiste votre métier ?

« En fait, il consiste, à partir du projet client, à prendre en compte ses contraintes et celles du sol pour calculer et dimensionner les ouvrages. C’est la recherche de la solution optimale pour l’entreprise : technique, financière et technologique. Il faut être très réactif car les chantiers de fondations peuvent avoir des délais de réalisation très courts. »

Qu’est-ce qui vous plaît le plus dans votre travail ?

« C’est un travail très varié, où même si le but est de dimensionner des fondations, les ouvrages sont tous différents, la géologie est rarement la même et les zones géographiques changent sans cesse. J’apprécie beaucoup la participation active du bureau d’études dans la vie du chantier. Le travail en équipe avec les travaux est primordial pour réussir une opération. Il faut bien connaître les savoir-faire de l’entreprise et de son matériel. Enfin, les contacts avec tous les intervenants sont passionnants : le client, le maître d’œuvre. On voit la vie d’une opération de A à Z. »

Comment évolue votre matériel ?

« Il ya toujours de nouvelles choses à apprendre. En ce moment c’est la mis en œuvre des Eurocodes 7 et 2 qu’il faut “digérer”. Les maîtres d’ouvrage délèguent de plus en plus la conception de leur projet aux entreprises, ce qui impliquent les bureaux d’études de plus en plus tôt sur les projets »

Enfin, que diriez-vous à des jeunes qui veulent faire ce métier ?

« Qu’il faut être curieux, aimer découvrir et rechercher de nouvelles solutions. En fait, il faut se remettre en question tout le temps pour faire mieux (sans perdre de vue qu’il faut finir les études dans les temps…). C’est une bonne porte d’entrée dans une entreprise avant d’y faire un autre métier (travaux, études de prix). Enfin, il faut être motivé pour s’impliquer au maximum et aimer le travail en équipe »